Actualité et offres

Actualités du Réseau LORENOVE : Découvrez les dernières Nouveautés !

15 questions à se poser avant de changer ses fenêtres

Dossier conseilLe 24 Janvier 2017

15 questions à se poser avant de changer ses fenêtres

Performance thermique et acoustique, sécurité, style, budget... Ce qu’il faut savoir avant d’investir dans de nouvelles fenêtres.

1/ Pourquoi changer ses menuiseries ?

Le remplacement des fenêtres améliore considérablement l’isolation thermique d’un logement, les ouvertures représentant jusqu’à 15 % des déperditions de chaleur. D’importantes économies de chauffage sont donc à la clé ainsi qu’un confort accru, notamment grâce à la suppression du phénomène de paroi froide sur les vitres. En outre, le logement sera beaucoup mieux protégé des bruits extérieurs.

2/ Faut-il remplacer toutes les fenêtres en même temps ?

Ce n’est pas obligatoire et cela dépend avant tout de vos moyens. Si vous n’avez pas le budget nécessaire pour changer toutes vos fenêtres en même temps, privilégiez d’abord les pièces à vivre ou celles que vous chauffez le plus, vous améliorerez ainsi votre confort.

OBTENIR UN DEVIS GRATUIT DECOUVRIR LES FENÊTRES LORENOVE
 

3/ Quel matériau privilégier ?

Qu’elles soient en bois, en PVC, en aluminium et même mixtes, les menuiseries ont toutes leurs avantages. Performantes thermiquement, les fenêtres en bois demandent toutefois un entretien régulier. Les profilés en aluminium sont quant à eux inaltérables et proposés dans une gamme de coloris très étendue. Économique et isolant, le PVC est le matériau le plus plébiscité en rénovation, mais le choix des couleurs reste plus restreint. Enfin, haut de gamme, les fenêtres mixtes offrent une très bonne isolation thermique et n’exigent aucun entretien.

4/ Quels types d’ouverture puis-je choisir et comment respecter le style de mes anciennes fenêtres ?

En rénovation, les menuiseries se déclinent dans tous les types d’ouverture. Le modèle battant ou « à la française » est l’ouverture classique. Idéal pour ventiler les chambres ou la cuisine en toute sécurité, le système oscillo-battant permet en outre d’entrebâiller le haut des fenêtres. Enfin, les coulissants ont l’avantage de s’ouvrir sans empiéter sur l’espace intérieur. Par ailleurs, avec le sur-mesure, vous pouvez vous autoriser quelques options décoratives. Pour donner un peu de charme à vos nouvelles fenêtres, vous pouvez ainsi choisir des crémones apparentes en laiton, noires ou simplement blanches, ainsi que des petits bois ou des vitrages décoratifs.

5/ Quel sera mon gain sur le plan thermique ?

Lorsqu’elles sont équipées de vitrage à isolation thermique renforcée, les fenêtres protègent du froid l’hiver et de la chaleur l’été. C’est le coefficient Uw exprimé en W/m²/K qui renseigne sur la performance thermique d’une fenêtre. Plus il est bas, meilleure est l’isolation. Les menuiseries les plus performantes affichent des coefficients thermiques inférieurs à 1,4 W/m²/K, et des économies de chauffage allant jusqu’à 30 % selon les cas.

6/ Que faut-il privilégier ? Le confort thermique ou acoustique ?

A performances thermiques égales, les vitrages acoustiques sont plus épais. Cette solution est à envisager seulement si l’environnement extérieur est très bruyant, et s’assurer que les fenêtres acceptent ce type de vitrage.

7/ Faut-il changer les volets en même temps ?

Non, il est tout à fait possible de le faire ultérieurement, y compris lorsque l’on souhaite changer ses volets battants pour des volets roulants motorisés. Mais il est préférable de les prévoir dans le planning des travaux de rénovation énergétique.

8/ Une nouvelle fenêtre est-elle forcément synonyme de perte de lumière ?

Le plus souvent, la rénovation consiste à remplacer les menuiseries en gardant l’ancien cadre (le dormant) : une fenêtre dans la fenêtre qui se traduit la plupart du temps par une diminution de la surface vitrée et donc une baisse de clarté. Cet inconvénient peut être gommé par des fenêtres à ouvrant caché.
Par sa finesse, la menuiserie conserve la même épaisseur que l’ancien ouvrant afin de garder, voire augmenter, la surface de vitrage initiale.
Cela est également valable pour les nouvelles solutions de fenêtres PVC qui offrent une finesse de structure incomparable par rapport aux premières générations de fenêtres PVC.

9/ Puis-je combiner isolation et sécurité ?

Les logements situés au rez-de-chaussée ou dépourvus de volets sont les plus exposés aux tentatives d’effraction. Pour protéger votre habitation et décourager les éventuels cambrioleurs, les fabricants proposent différentes options : fiche antidégondage de l’ouvrant, renforcement de la menuiserie, vitrages feuilletés, etc...
Lorenove vous propose également sa solution Lorenove Protect avec des produits à protection renforcée (vitrage, quincaillerie…) et des détecteurs d’ouverture intégrés à vos fenêtres pour une sécurité optimale.

10/ Qu’exige la réglementation et puis-je bénéficier de certaines aides ?

Depuis le 1er novembre 2007, la réglementation requiert différents niveaux de performance thermique pour les fenêtres lors de leur remplacement (double vitrage à isolation renforcée, etc.). Une exigence qui suppose des travaux plus onéreux, mais ouvre également droit à un crédit d’impôt* selon les cas. En outre, le changement des fenêtres peut faire l’objet d’aides publiques ou de prêts délivrés sous certaines conditions (selon leurs performances thermique ou acoustique) : subvention pour l’amélioration du confort dans l’habitat privé (Anah), prime à l’amélioration de l’habitat (PAH) de la DDE, prêt Rénovation EDF, prêt Pass-Travaux, etc. Il est cependant impératif de faire ces démarches avant le début des travaux. Enfin, lorsque la pose est effectuée par un professionnel, vous bénéficiez d’une TVA à taux réduit*.
*Selon règlementation en vigueur.

11/ Pourquoi un diagnostic ventilation est-il indispensable ?

Une fenêtre neuve possède un bien meilleur niveau d’étanchéité à l’air qu’une fenêtre ancienne. Par conséquent, elle change l’équilibre du renouvellement d’air du logement. Si ce dernier est équipé d’une ventilation défaillante (ou en est dépourvu), le remplacement des fenêtres peut engendrer certaines dégradations, voire des moisissures. Le poseur doit donc prendre ce risque en considération et établir un diagnostic ventilation au préalable. En rénovation, les nouvelles fenêtres seront équipées d’entrées d’air dont le débit dépendra de la présence ou non de VMC.

12/ Y a-t-il des labels ou des certifications qui peuvent m’aider à choisir ?

Pour évaluer la qualité des menuiseries, il faut se référer à la marque NF CSTBat, décernée par le Centre scientifique et technique du bâti-ment (CSTB).
Elle garantit la qualité de fabrication ainsi que le niveau de résistance et d’étanchéité de la menuiserie. Il existe d’autres critères permettant d’évaluer des aspects précis. Par exemple, le classement AEV mesure le niveau d’étanchéité à l’eau, à l’air, et la résistance au vent de la menuiserie. Le certificat Acotherm atteste des performances acoustique et thermique, le label Cekal de la qualité des doubles vitrages ainsi que de leurs performances acoustique et thermique. Les menuiseries aluminium possèdent leurs propres preuves de qualité (l’appellation Qualicoat indique une résistance aux rayures, aux UV, à la décoloration et donc une meilleure tenue dans le temps) et les menuiseries Qualimarine sont plus résistantes aux environnements agressifs, tels que le bord de mer (embruns, sel, sable...). Enfin la pose quand à elle doit également être réalisée par des professionnels certifiés par des organismes Qualibat ou par l’UFME Veritas.

13/ Quelles sont les garanties que doit offrir le poseur ?

Tout installateur doit être couvert par une garantie responsabilité civile décennale. Vous êtes d’ailleurs en droit d’exiger son attestation d’assurance au moment de la commande. Les travaux liés au changement des fenêtres bénéficient par ailleurs de garanties légales (dues par l’installateur) : garantie de parfait achèvement (un an), garantie de bon fonctionnement (deux ans pour les organes de fermeture et de rotation) et garantie décennale (dix ans).

14/ Changer mes menuiseries suppose-t-il de gros travaux ?

La plupart du temps, les travaux sont limités. La pose consiste à placer un encadrement neuf sur l’ancien. Cette solution permet un remplacement rapide des fenêtres et sans dégradation des murs : entre deux heures et une demi-journée par fenêtre suivant la taille et le matériau. En revanche, si le dormant existant est en mauvais état, il doit impérativement être remplacé. Cette solution de dépose totale suppose un temps d’intervention plus long et exige généralement de reprendre le mur en périphérie afin de reconstituer les appuis pour installer la nouvelle fenêtre.

15/ Combien cela va-t-il me coûter ?

Le prix d’une fenêtre diffère selon son matériau, la qualité de son vitrage et, bien évidemment, ses dimensions. Vous pourrez également opter pour différentes options, accessoires, coloris qui feront varier le montant de votre achat. Enfin, la mise en oeuvre est un point non négligeable dans votre choix, car elle permettra de conforter votre achat si elle est effectuée par une personne qualifiée.

OBTENIR UN DEVIS GRATUIT DECOUVRIR LES FENÊTRES LORENOVE

Nos réalisations
Découvrez nos chantiers les plus prestigieux