Isolation des fenêtres : comment et pourquoi ?

DOSSIER CONSEIL
Publié le 22/10/2020

L’isolation thermique d’une fenêtre désigne sa capacité à constituer une barrière protectrice efficace face aux variations des températures extérieures. Comment évaluer le pouvoir isolant d’une fenêtre ? Quel type de vitrage faut-il privilégier ? Existe-t-il des aides pour financer le remplacement de vos anciennes fenêtres peu isolantes ? Les réponses avec votre spécialiste fenêtres Lorenove. 


Isolation thermique d’une fenêtre : comment ça marche ?  

Le terme fenêtre désigne à la fois l’ouverture pratiquée dans le mur d’une habitation afin de laisser entrer la lumière et d’assurer la ventilation du logement et le châssis vitré garantissant sa fermeture. En l’occurrence, lorsqu’on évoque l’isolation thermique de la fenêtre, il s’agit bien de la combinaison vitrage et menuiserie. Cet ensemble vise à protéger l’intérieur du logement des intempéries, de l’humidité, mais aussi des fortes variations de température, le préservant des chaleurs extrêmes et du froid. 

En fonction de la qualité du matériau composant le châssis (bois, PVC, aluminium) et du type de vitrage utilisé (simple, double ou triple vitrage), la fenêtre se révèle plus ou moins isolante. Au-delà des propriétés isolantes du produit en lui-même, une mauvaise isolation peut découler de l’existence de ponts thermiques. Véritables fléaux faisant grimper la consommation énergétique d’un logement, les ponts thermiques sont dus aux discontinuités sur une paroi, notamment au niveau des jonctions entre le mur et les menuiseries, générant des déperditions thermiques importantes. Aujourd’hui, les fabricants de fenêtres ont mis au point des procédés techniques comme les rupteurs de ponts thermiques pour limiter au maximum ce phénomène. 


Obtenir un devis


Comment mesurer le niveau d’isolation des fenêtres ?  

La capacité isolante d’une fenêtre se mesure grâce à une unité de mesure spécifique qui est le coefficient de transmission thermique Uw. Pour éviter les incompréhensions, sachez que plus celui-ci est faible, plus la fenêtre est isolante. Ainsi, un Uw de 1,1 par exemple indique une meilleure performance thermique qu’un Uw de 1,6.  

D’autres informations importantes sont à prendre en compte pour évaluer le niveau d’isolation des fenêtres

Le classement AEV  

Correspondant à la perméabilité à l’air (A) avec un niveau minimum de A3 à exiger (A4 étant le meilleur niveau), l’étanchéité à l’eau (E) qui se doit d’être important dans les régions fortement exposées à la pluie, et la résistance face au vent (V), V1 étant faible et V5 excellent. 

Le facteur solaire Sw  

Il est compris entre 0 et 1. Un apport solaire élevé permet de diminuer l’intensité du chauffage en hiver, car le logement bénéficie de la chaleur naturelle émise par les rayons solaires. 


Fenêtres mal isolées : jusqu’à 30 % de déperditions thermiques 

Des fenêtres mal isolées (les fenêtres installées au début des années 2000 pouvaient avoir un Uw de 2,6) peuvent représenter jusqu’à 30 % de déperditions thermiques au sein d’un logement. Ce chiffre est considérable. Pour améliorer durablement l’isolation de votre habitat, la simple pose d’un film thermique sur le vitrage ne suffit pas. Changer vos fenêtres (châssis et vitres) demeure la solution la plus efficace. Si cela représente un investissement, sachez que vous êtes peut-être éligible à une aide financière. En effet, afin d’accélérer la transition énergétique, l’État accorde une aide spécifique à la rénovation énergétique aux ménages s’engageant dans ce type de travaux. Depuis le 1er octobre 2020, le dispositif MaPrimeRénov’ est désormais accessible à tous les ménages, sans condition de ressources (le montant étant modulé en fonction des revenus, du type de travaux et de la localisation du logement). 


Allégez vos factures d’énergie en changeant vos fenêtres  

Remplacer ses anciennes fenêtres mal isolées se répercute immédiatement sur vos factures de chauffage (ou de climatisation si vous habitez une région très chaude). Mieux isolé de l’extérieur, votre logement ne subit plus de fortes variations de température. Conséquence : en été, votre intérieur conserve une fraîcheur agréable et en hiver, la chaleur générée par votre système de chauffage ne s’échappe plus. Changer d’anciennes fenêtres se révèle bénéfique à la fois pour votre portefeuille, mais aussi pour votre confort au quotidien. 

Vous envisagez de changer vos fenêtres pour améliorer la performance énergétique de votre maison ou votre appartement ? Vous installez des fenêtres au sein d’une construction neuve ? Bénéficiez des conseils des experts menuiseries Lorenove ! 


Les derniers articles de Lorenove Voir tous les articles
Ils ont donné vie à leurs projets

Quelques exemples de nos menuiseries en PVC, bois ou aluminium

Découvrir toutes les réalisations >
Fabrication française
Accompagnement personnalisé
Pose soignée
Expert depuis 1936